+33 (0)1 44 90 06 70 eva.ruchpaul@wanadoo.fr

La charte de l’enseignant

Le cours

 

Il s’appuie sur une hiérarchie de postures classiques, il n’est pas préparé à l’avance, il s’élabore en incluant les thèmes liés aux conditions du moment et à la progression des élèves et propose éventuellement des postures de remplacement ou des postures au choix (personnalisation de l’exercice).

Principes de base

 

L’enseignant doit entretenir sa pratique et garder un contact régulier avec l’Ecole Eva Ruchpaul ou avec un enseignant plus ancien que lui dans la technique.

Déroulement de la séance

– Postures de mise à niveau qui cherchent l’assouplissement des principales articulations, afin de régulariser le rythme respiratoire et d’amener l’élève à s’intérioriser.

– Postures en ouverture thoracique (2 ou 3) avec suspension de souffle après inspiration.
– Postures en allégement circulatoire des jambes en respiration constante (1).
– Postures en libération de la hanche et étirement dorsal : les pinces (2 à 3) avec suspensions de souffle après expiration.
– Postures de recherche de silence poisson et yoga mudra.
– Postures finales (1 à 3)

  • s’adaptent aux préalables introduits par la séance,
  • tiennent compte de l’activité de l’élève après le cours,
  • rétablissent un état de vigilance.

Respect de la technique

L’enseignant doit entretenir sa pratique et garder un contact régulier avec l’École Eva Ruchpaul ou avec un enseignant plus ancien que lui dans la technique.

 

1. Alternance

Entre chaque posture, un temps de trêve.
Equilibre des postures en suspensions inspiratoires et suspensions expiratoires, flexion/ extension, rotation externe/rotation interne, adduction/abduction.
Cette alternance rétablit l’égalité des tensions et permet à l’élève de ne pas repartir amorphe ou excité.

 

2. Progression

Organisée au fil des séances, en n’introduisant pas plus d’une posture nouvelle à la fois.

 

3. Non répétition

Non répétition de la même posture pour faire l’expérience d’une acuité de conscience.

 

4. Pratique de la respiration

Entre chaque posture :
– Un temps de silence (que l’enseignant ne doit pas occuper en parlant),
– Des petites respirations,
– Une grande respiration :
une suspension après l’inspiration,
une suspension après l’expiration, toutes deux égales (de une à seize secondes), confortables
(sans aucune surpression), et adaptées aux moments et capacités de l’élève.

Pendant les postures :
Suspension de souffle, soit, après l’inspiration soit après l’expiration,
Respiration constante pour quelques postures spécifiques.

 

5. En fin de leçon

Des respirations en assise durant une dizaine de minutes :

  • alternées lentes avec une suspension après l’inspiration,
  • une grande respiration,
  • alternées rapides,
  • un temps de paix.

Pin It on Pinterest

Share This